Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maxime, Carole, Mélie. Photo Jack Guerrier
Maxime, Carole, Mélie. Photo Jack Guerrier

Louise, Girofle, Michel, Françoise, Gégé, Nathalie

Louise - Je m’appelle Louise, Louise, Germaine, Marie, dans le temps on donnait plusieurs prénoms aux naissances, Germaine c’était le prénom de la sœur de mon père, elle est morte à dix ans des poumons. Marie, c’est pour la sainte vierge. Mes parents étaient très cureton. L’histoire de plusieurs prénoms, c’est pour pas qu’il y ait confusion entre plusieurs personnes du même nom je crois. Imagine, tu t’appelles Martin et on te prénomme Jean ou Pierre ou Marie, imagine le nombre de Martin qui porteraient le même prénom !

Girofle - Plus d’un âne en tous les cas !

Michel - Eh bien ça c’est envoyé Girofle ! J’en ai connu un de Martin, il buvait comme un trou ! Ses enfants…ils avaient quoi, huit, dix ans, ils allaient chercher deux fois par jour les litrons de rouge à la coopérative. Ils en achetaient 4 ou 5 litres à chaque voyage ! Le sac à commissions était presque plus grand qu’eux ! La plus grande fille, une belle blonde, l’air intelligent, elle s’était maquée avec un repris de justice, un gars sordide et vicieux qui jouait du couteau. Un beau jour il l’a plantée. Je ne me souviens plus de son prénom, Odile ? Evelyne ?

Pan ! Un bon coup de poignard dans le bide il lui a mis ; elle y est passé la belle fille. Note, elle me regardait toujours d’un air mauvais quand on se croisait. Elle pouvait pas me piffer. Dommage, une belle fille comme ça, avoir la mauvaiseté incrustée dans le corps. Elle a eu ce quelle méritait après tout. Une saleté pareille, elle avait fait deux mômes. Placés à l’assistance, futur graines d’assassins.

Girofle - Cause pas comme ça Michel ! y a pas de déterminisme ! C’est pas parce qu’ils étaient des fils d’assassin qu’ils sont devenus des assassins !

Gégé - L’école du crime, c’est déjà mieux que de pas avoir d’instruction du tout !

Nathalie - Vous me dégoûtez les gars, vous parler comme si vous étiez des bouches d’égouts.

Françoise - Ils n’ont pas de respect, si ça se trouve, il y a un des gosses qu’est devenu inspecteur des impôts.

Michel - N’empêche Françoise, tu ne l’as pas croisé cet assassin, moi oui. J’ai aurais pissé dans mon froc !

Louise - Si on changeait de sujet ? Hum ?

Auteur Jack Guerrier.

Ce texte est soumis aux droits d'auteur.